Littérature

février 23, 2012

Lectures du moment

Étiquettes : , , , , , , , ,

Petite sélection de quelques ouvrages de la rentrée littéraire pour occuper vos soirées d’hiver.

– Lucien d’Azay, Sur les chemins de Palmyre *

Malgré quelques clichés inévitables (un mélange de fascination et de désapprobation pour les femmes voilées ou les excès de l’islam), ce livre apporte des clefs utiles à la compréhension de l’actuelle Syrie. Le texte s’inscrit dans la tradition du récit de voyage dix-neuviémiste. Comme Gautier et nerval, Lucien d’Azay alterne subtilement descriptions touristiques et considérations philosophiques ou sociopolitiques.

Damien Malige, Province Terminale **

C’est le récit acide, sous la forme d’un journal, d’une adolescence trash dans une banlieue bourgeoise, où les bons catholiques côtoient les néonazis. Vécues dans les mauvaises circonstances, les traditionnelles découvertes de l’alcool et du sexe vont loin, beaucoup trop loin… Province terminale, qui ne verse jamais dans le moralisme, est un roman cauchemardesque et puissant.

Philippe Lacoche, Des rires qui s’éteignent *

Plus de vingt ans après les faits, un romancier apprend par hasard le décès de son amour de jeunesse. Il décide de retrouver un vieil ami pour évoquer leur adolescence commune. Par ce dernier hommage rendu à son amour perdu, le narrateur entame une épopée nostalgique dans les années soixante-dix. Où la petite bourgeoisie de gauche se rêve hippie et comble son manque d’ambition par la fête, l’alcool et le sexe. Chronique d’une insouciance généralisée aux tristes conséquences, puisqu’un jour ou l’autre, il est des rires qui s’éteignent.

Antoine Laurain, Le Chapeau de Mitterrand **

Un petit roman distrayant et sympathique, où l’on voyage de tête en tête en plein cœur des années 80, avec le chapeau présidentiel. Le digne couvre-chef ne cesse de s’égarer par un hasard mystérieux et tandis qu’il change de propriétaires, ceux-ci voient leur destin miraculeusement bouleversé. Quel pouvoir énigmatique détient ce feutre noir, derrière les initiales F.M. imprimées au fer d’or sur la gaine en cuir ?

One thought on “Lectures du moment

  1. Ping : A lire… |

Laisser un commentaire