Articles, Cinéma

octobre 12, 2015

Sélection du mois : TV /DVD

Étiquettes : , , , ,

KamikazeKamikaze, le dernier assaut, film de Takashi Yamasaki, Condor Entertainment, 144min, DVD 16,99 euros, BLU-RAY 19,99 euros.

À la mort de leur grand-mère, deux Japonais apprennent l’existence de son premier mari : un militaire de l’unité d’attaque spéciale, autrement dit un Kamikaze. Le sergent Miyabe est mort au combat, en toute logique, pendant la Seconde Guerre mondiale. La veuve n’est plus là pour témoigner, alors ses descendants décident de mener l’enquête. Ils vont remonter la piste, interroger des anciens combattants, découvrir que leur aïeul était réputé pour sa ferme volonté de survivre à la guerre… Comment a-t-il pu se porter volontaire pour une attaque kamikaze ?

Malgré quelques longueurs et maladresses, le film est une très belle reconstitution historique. Il apporte un peu de lumière sur cette période trouble et montre l’état d’esprit où pouvaient se trouver ces jeunes combattants à qui l’on demandait de sacrifier leurs vies. Il raconte aussi comment ce choix, fortement appuyé par la pression sociale et par la hiérarchie, n’en était pas un. Le plus grand courage n’est-il pas de survivre ?

Mr. SloaneMr. Sloane, série de Robert B. Weide, éditions Montparnasse, 7x23min, DVD 15 €, Blu-Ray 20 €.

Nouvelle série de la BBC, Mr. Sloane offre une plongée dans l’Angleterre de la fin des années soixante. Le héros éponyme est un de ces malchanceux sympathiques dans la lignée des François Pignon ou de Gaston Lagaffe. Quitté par sa femme, viré de son poste, Jeremy Sloane (délicieusement interprété par Nick Frost) est un raté au fond du gouffre, à tendance suicidaire et légèrement alcoolique. Coincé dans les années cinquante et perdu dans les sixties, il va tenter de remonter la pente pour affronter encore une nouvelle décennie.

Répartie en sept épisodes de vingt minutes, la saison apporte son lot de drôlerie et d’émotion. La série est quasiment irréprochable : bien filmée, bien écrite et bien jouée ; sublimée par des décors et costumes « flower power » à souhait, et les grands classiques de l’époque en bande originale (les Kinks, les Beatles…). C’est à peine si l’on peut lui reprocher un léger manque d’originalité.

vaticanLes dossiers secrets du Vatican, documentaire de Jan Peter, 2x52min, diffusé le mardi 29 septembre à 22h20 et 23h15 sur Arte.

Parce qu’elle rayonne au niveau international, la figure du pape est peut-être la plus influente dans le monde. Le Saint-Père a toujours joué un rôle politique important. Léon Ier parlementa avec Attila en 452 et parvint à éviter le sac de Rome ; Pie VII, quelques siècles après, se dressa contre Napoléon. Jean-Paul II, plus proche de nous, était un de ces papes guerriers. Anticommuniste patenté, il encouragea la lutte dans son pays natal, la Pologne, et favorisa la chute du bloc de l’Est.

Irrémédiablement, qui dit influence politique, dit espionnage. Le Vatican lui-même est réputé pour avoir un des meilleurs services secrets au monde. D’ailleurs, l’Église n’est-elle pas un immense réseau informatif ? Jan Peter, dans la première partie de son documentaire, décrit ce contexte bien particulier.

Le Vatican est donc le lieu par excellence où les informations politiques circulent. Pendant la guerre froide, les tensions entre l’Est et l’Ouest arrivent à un tel point que les services secrets de tous les pays envoient des agents au séminaire pour qu’ils deviennent prêtres et infiltrent le Saint-Siège. Le conflit se résoudra peut-être à Rome…

Cela devait arriver. Le 13 mai 1981, un attentat est perpétré contre Jean-Paul II. Le principal suspect, Mehmet Ali Ağca, est arrêté et confesse son crime, mais il n’a pas agi seul…

Dans la deuxième partie de ce documentaire précis et instructif, l’enquête est menée sur l’attentat. Les témoignages se succèdent : le juge d’instruction, le chirurgien, l’archiviste, d’anciens espions… Les pistes se multiplient. Crime commandité par le KGB ? Coup monté par le gouvernement bulgare ? Propagande de la CIA ? Vengeance mafieuse sur fond de blanchiment d’argent ? Le mystère reste entier, et le juge de conclure en ces termes : « Toute relation avec les services secrets est un jeu de miroir. On ne peut jamais savoir la vérité… »

historia octobre

Retrouvez ma sélection TV/DVD dans le n°826 du magazine Historia (octobre 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *