Articles, Cinéma

janvier 27, 2018

Sélection du mois : TV / DVD

Étiquettes : ,

Quatre sœurs, série documentaire de Claude Lanzmann, 23 et 30 janvier à partir de 20h50 sur Arte (puis en replay sur le site de la chaîne pendant 60 jours)

Elles s’appellent Ruth, Ada, Paula ou Hanna ; elles viennent de Tchécoslovaquie, de Pologne ou de Hongrie ; ces quatre « sœurs » ont en commun d’être juives et d’avoir survécu à la barbarie nazie. Sœurs de sang, s’il en est – le sang versé dans les camps de concentration – ces femmes ont été interviewées à la fin des années soixante-dix par le réalisateur Claude Lanzmann, dans le cadre du tournage de Shoah (1985). Si certains extraits ont en effet été diffusés dans le documentaire, le reste de leurs récits a ensuite sombré dans l’oubli et la poussière des archives. Une quarantaine d’années plus tard, le temps est enfin venu de libérer la parole de ces héroïnes de l’histoire, et de dévoiler au grand jour ces quatre témoignages bouleversants, réalisés face caméra, dans la plus grande simplicité d’un tête-à-tête. Au fil des entretiens, on discerne les contours de ces personnages, par le prisme du souvenir ou le choix des mots. Ruth évoque ses rêves de nourriture dans le camp de Theresenstadt, où les femmes se racontaient le soir des festins imaginaires si merveilleux que c’en était indécent. L’élégante Paula garde la tête haute, tandis qu’elle confie l’atroce culpabilité avoir été enrôlée dans la police juive du ghetto de Lodz. Il lui a fallu des années pour comprendre qu’elle n’était pas responsable, mais que la faute incombait à tous les autres, eux, nous, tous ceux qui n’ont rien fait… « Vous devriez vous sentir coupable pour ce qui m’est arrivé », nous assène-t-elle, son regard bleu planté dans le notre. Les deux premiers épisodes de la série documentaire sont disponibles en replay, ne manquez pas les deux suivants, le 30 janvier à partir de 20h50 sur Arte. Des témoignages livrés dans leur intégralité, sans fard et sans pudeur, douloureux, combattifs… et surtout indispensables.

Operation Anthropoid, de Sean Ellis, avec Cillian Murphy, Charlotte Le Bon, Jamie Dornan…, 2h, Metropolitan Filmexport, DVD 14,99 et Blu-ray 19,99€

Le 27 mai 1942, deux parachutistes tchécoslovaques tentent d’assassiner le haut dignitaire nazi Reinhard Heydrich, surnommé « le Boucher de Prague » et considéré comme le principal architecte de la solution finale. Une opération d’importance capitale où l’erreur n’est pas permise. Pourtant, rien ne se passe comme prévu. Face à sa cible, la mitraillette s’enraye, les assaillants parviennent à fuir, et commence une traque infernale à travers la ville. Pour la population prise en otage, les conséquences sont dramatiques… Les évènements de Prague ont très vite inspiré le cinéma. Dès l’année suivante, Fritz Lang, en exil aux États-Unis propose sa version des faits dans Les bourreaux meurent aussi, depuis de nombreux films documentaires ou de fiction se sont succédés (on pense notamment au récent HHhH de Cédric Jimenez). Dans ce panthéon, Operation Anthropoid mérite bien sa place.

Retrouvez ma chronique dans le numéro 854 du magazine Historia (février 2018)