Articles, Cinéma

janvier 3, 2017

Sélection du mois : TV / DVD

Étiquettes : , ,

1956 : Naissance d’un nouveau monde, documentaire de Vincent de Cointet, La case du siècle – France 5, 15 janvier, à 22h35
Année charnière de la guerre froide, 1956 commence en février avec le « Rapport secret » de Nikita Khrouchtchev, prononcé trois ans après la mort de Staline dans le but de dénoncer officiellement et pour la première fois ses « excès ». Entamant le processus de déstalinisation, ce discours aura des conséquences inattendues. Aux États-Unis, il arrive déformé par le biais d’une traduction polonaise et sème l’angoisse à la Maison-Blanche. En Hongrie, il attise les braises de la révolte contre l’Union soviétique, qui sera violemment matée dans le sang quelques mois plus tard. Pendant ce temps, en Égypte, une autre crise se joue autour du canal de Suez, cristallisant les tensions entre les deux grands blocs. Les Américains et les Soviétiques tentent chacun de leur côté d’acheter l’influence du dirigeant Nasser, porte-étendard du nationalisme arabe, qui pourrait faire pencher la balance. Tandis que, sur ces entrefaites, les troupes françaises, anglaises et israéliennes s’apprêtent à lancer l’assaut…
L’angle est pertinent : le réalisateur, Vincent de Cointet, choisi de ne pas traiter d’un événement précis, de ne pas se limiter à une ère géographique donnée, mais adopte au contraire une vision globale sur une année, racontée du point de vue des principaux décideurs de l’époque. Au sortir de 1956, les cartes de la géopolitique mondiale sont rebattues pour les décennies à venir. Le film se focalise sur les jeux d’influences et de pouvoir, les rapports de force entre les puissants de ce monde, avec, pour ajouter en tension dramatique, la menace nucléaire qui plane au-dessus de tout cela… Il en résulte un documentaire passionnant et dynamique, bien que d’une facture très classique, qui détaille les tenants et aboutissants d’une crise mondiale, dont certains aspects sont encore trop méconnus.

King, de Montgomery à Memphis, Ely Landau et Richard Kaplan, 175 min, ZED, DVD 22,99 euros.
On a tous une image plus ou moins précise des combats de Martin Luther King. Le parcours fascinant de ce pasteur noir américain qui s’inspira de Gandhi pour mettre en place un militantisme non-violent particulièrement efficace, et faire reculer la ségrégation raciale aux États-Unis. Ce sont les images de ces luttes que l’on retrouve ici, dans un objet atypique, une compilation d’archives vidéo qui retrace patiemment la carrière de King, depuis le boycott des bus de Montgomery en 1955, jusqu’à son assassinat en avril 1968. Sans commentaires, uniquement mises en valeur par un montage efficace, les images parlent d’elles-mêmes, elles rayonnent, elles bouleversent… On revoit le visage exalté du pasteur et l’on goute une nouvelle fois à la saveur de ses mots, à son élocution rythmée comme les vieux negro spiritual qui l’inspiraient.

Les grandes découvertes archéologiques, documentaires de Stéphane Bégoin, Pascal Cuissot, Marc Azéma, Cédric Robion et Jean Bergeron, 246 min, ZED, 29,99 euros.
Certaines découvertes archéologiques révolutionnent l’image que l’on se fait d’une époque. Ce sont quatre d’entre elles qui sont présentées dans ce coffret, à travers quatre documentaires fascinants. Sur les pas des archéologues, on s’enfonce à travers la jungle guatémaltèque, pour visiter Naachtun, une citée Maya oubliée ; on enfile nos palmes pour découvrir Atlit Yam, site préhistorique enfoui dans les profondeurs de la Méditerranée ; on s’émerveille devant la découverte de sarcophages incroyablement bien conservés dans les steppes glacées de l’Altaï, et l’on rêve devant la beauté immémoriale des peintures de la grotte Chauvet. Quatre films indispensables qui apportent des lectures nouvelles sur des découvertes parmi les plus importantes de l’histoire de l’archéologie.

Retrouvez ma sélection TV/DVD dans le n°841 du magazine Historia (Janvier 2017)

 

Laisser un commentaire