Articles, Cinéma, Divers, Histoire

janvier 6, 2015

Sélection du mois : DVDs

Étiquettes : , , , ,

  • Marilyn Monroe, 50 ans, coffret 17 DVD, Century Fox, 79, 99 euros

marilyn monroeLe 5 août 1962, la plus célèbre des blondes mourrait seule dans sa chambre : overdose de médicaments ? suicide ? ou même –qui sait – assassinat politique ? le mystère ne sera jamais complétement élucidé et consacre le mythe de Marilyn. En 2012, à l’occasion de l’anniversaire de sa mort, ce coffret a été réalisé, regroupant 17 films parmi lesquels Certains l’aiment chaud, Les hommes préfèrent les blondes, Les désaxés et autres « grands classiques » de Marilyn Monroe, mais aussi des titres moins connus comme Cinq mariages à l’essai ou Nid d’amour, où elle ne tient que des rôles secondaires. Il contient enfin un documentaire sur le dernier film, inachevé, dans lequel a joué la star, ce qui fait de ce coffret le plus complet édité à ce jour.

 

  • La naissance de Charlot vol. 3 – The Essanay Comedies 1915, coffret 4 DVD, Arte éditions, 39, 99 euros

Après les coffrets Chaplin Keystone Comedie (1914) et Chaplin, Mutual Comedies (1916-1917) paru en 2011 et 2013, ce troisième volume d’une série consacrée au premiers pas de Charlie Chaplin au cinéma, reviens sur une année de césure : 1915, pendant laquelle l’acteur – déjà parmi les plus reconnu de sa génération – travaille avec la firme Essanay. Il y réalise ses premiers chefs d’œuvres et peaufine les traits de son personnage de vagabond qu’il gardera pour le reste de sa carrière. La quinzaine de courts métrages regroupés ici sont encore peu connus et peu montrés. Ils signent pourtant la naissance d’un genre : le « charlot », avec son humour absurde et tendre. Dans une version admirablement restaurée par Lobster Films, les voici enfin accessibles au grand public.

  • Un village français, intégrale de la série, coffret 18 DVD, EuropaCorp, 59, 99 euros. 

village françaisPendant l’occupation allemande, de quel côté de la barrière vous seriez-vous tenu ? Résistant ou collaborateur ? C’est la question que soulève avec intelligence la série de France 2 : dans un village français quelconque, chacun mène sa petite vie, les gens d’ici sont gentils et sans histoires. Mais quand les allemands débarquent et fusillent à tour de bras, les choses se précipitent. Les passions sont exacerbées, la violence et la peur omniprésentes et chaque jour apporte son lot de choix cornéliens et de lourdes conséquences.

 

  • William Klein, coffret 12 films, 10 DVD, Arte éditions, 100 euros

Photographe, cinéaste, peintre, graphiste… l’artiste américain multiplie les casquettes. Il en découle une œuvre protéiforme et pourtant représentative de son style si particulier. Ce mélange de symbolisme et de burlesque, mâtiné d’anticonformisme a fait de William Klein une figure aussi controversée qu’influente. Son œuvre cinématographique à elle seule offre un large panel de genres, allant du documentaire au film expérimental. Une douzaine de longs-métrages parmi ses chefs-d’œuvre a été réunie dans ce coffret, accompagnée d’entretiens, et d’un beau livre de photographies. William Klein porte un regard décalé sur les évènements qui ont marqué son époque, et lorsqu’il bascule dans la fiction, c’est pour mieux caricaturer la réalité. Il nous montre avec une neutralité feinte la tyrannie du monde de la mode, la montée en puissance du boxeur Mohamed Ali ou celle des mouvements contestataires de mai 68. Autant de prétextes pour aborder ses thèmes de prédilection : la révolte et la liberté.

 

  • Jean Gabin & Michel Audiard, coffret 3 DVD, EuropaCorp, 14, 99 euros

gabin audiardPour renouer avec ses classiques tout en consommant français, rien ne vaut ce coffret Jean Gabin & Michel Audiard. Il regroupe trois films cultes nés de la collaboration de l’acteur et du cinéaste : Les vieux de la vieille, La cave se rebiffe et Un singe en hiver, que l’on redécouvre dans des versions restaurées. Revoir encore une fois l’ancienne « gueule d’amour » du cinéma français se pourlécher des dialogues gouailleurs d’Audiard est un plaisir indémodable.

 

Retrouver cet article dans le magazine Historia n°817 (décembre 2014)

Laisser un commentaire