Divers, Théâtre

février 28, 2012

Danse : Uprising / The Art of Not Looking Back (Hofesh Shechter)

Étiquettes : , , , , , ,

Il suffit d’une heure au chorégraphe et compositeur israélien Hofesh Shechter pour vous retourner le cœur et les tripes.

Interrompu par un entracte, son spectacle se compose de deux pièces distinctes réalisées respectivement en 2006 et 2009 : la première, Uprising, le soulèvement masculin ; la seconde, The Art of Not Looking Back, ou l’impossible rédemption féminine. La réunion de ces deux créations revisite l’opposition des genres, sans clichés.

Dans un fracas de percussions électrisantes, Shechter nous présente une vision de la virilité joueuse et tendre, et qui laisse la place à ses faiblesses. Derrière ce groupe d’hommes, beaux et énergiques, on croirait voir de jeunes chiots. Ils sautillent, s’ébrouent, se chamaillent. Ils tremblent parfois, mais immédiatement sont apaisés par la main de l’autre. Quant arrive l’entracte, on est grisés par cette puissance joyeuse.

Violent contraste, dès que s’annonce la seconde partie, qui nous met en présence d’un groupe de femmes. Une voix-off, d’homme, nous raconte l’abandon de la mère. Blessure saignante qui se refuse à cicatriser. Et avancent les femmes, aux mouvements tordus et saccadés, sur les hurlements de l’homme quelque part entre le vieillard et le nourrisson. Et qui crie et qui éructe et crache et gémit, rythmant les convulsions brutales des femmes, ombres d’elles-mêmes, détruites, destructrices et fascinantes.

Poupées brisées aux regards vides, elles sont absentes. Il est des choses qu’il ne vaut mieux pas regarder de trop près et déjà elles reculent. Vous n’avez rien vu. Et cette sueur froide le long de votre dos ? un relent du passé. C’est fini maintenant, repartez tranquilles…

– Uprising / The Art of Not Looking Back, du 14 au 29 février 2012 au théâtre des Abbesses (Paris).
– Uprising / In Your Rooms, du 3 au 6 avril 2012 au théâtre national de Bretagne (Rennes).

3 thoughts on “Danse : Uprising / The Art of Not Looking Back (Hofesh Shechter)

  1. En fait, ce n’est pas un seul et même spectacle en deux parties, coupé par un entracte, mais deux spectacles indépendants l’un de l’autre. Uprising a été créé en 2006 et The art of not looking back en 2009. Mais aucun doute que la réunion des deux est voulue !

  2. Oui, je sais. Je parlais du « spectacle » en désignant l’assemblage des deux parties dans le spectacle proposé aux Abbesses. Mais tu as raison, ce n’est pas très clair, je vais reformuler. 🙂

Laisser un commentaire